Nom :

Maisons disparues

Adresse :
 

56 à 60, rue Saint-Louis
Saint-Eustache

Cadastre (1877) :

Lots 30 et 31, cadastre du Village de Saint-Eustache

Cadastre (2000) :

Partie du lot 1 697 806, cadastre du Québec

Date(s) de construction :   

Seconde moitié du XIXe siècle


Historique de l'immeuble

Trois petites maisons occupaient autrefois le terrain de stationnement ainsi que la section Ouest de l'immeuble actuel du 62, rue Saint-Louis. Elles étaient érigées sur un emplacement appartenant durant la seconde moitié du XIXe siècle à Jean-Baptiste Comtois. C'est probablement lui qui a construit les maisons, car deux d'entre elles ont été habitées par ses filles Philomène et Victoria et leurs époux jusqu'au décès de celles-ci, en 1914 et 1922 respectivement. Les maisons ont toutes trois été détruites par un incendie survenu le samedi 10 décembre 1955. L'une des maisons était alors occupée par la boutique de bicyclettes d'Ernest Denis, alors que les deux autres étaient louées à Conrad Légaré et Germain Levac.

Références

  • --, «Maisons ravagées par le feu à S.-Eustache», dans La Presse, 12 décembre 1955, page 47.
  • --, «Un début de conflagration alerte St-Eustache», dans Montréal-Matin, 12 décembre 1955, pages 1 et 3.
  • --, «Conflagration évitée de justesse», dans La Victoire, 15 décembre 1955, page 9.