Nom : 

Le second manoir Lambert-Dumont
et le second manoir de Bellefeuille

Adresse : 

151, rue Saint-Louis
Saint-Eustache

Cadastre : 

Lot 8, cadastre du Village de Saint-Eustache

Cadastre du Québec : 

Lot 1 697 795, cadastre du Québec

Dates de construction : 

1818 (Lambert-Dumont),
1846 (de Bellefeuille)

Dates de destruction : 

1837 (Lambert-Dumont),
1959 (de Bellefeuille)


Historique de l'immeuble

Tout le terrain situé autour de l'église a été donné à la Fabrique en 1770 par le seigneur Louis-Eustache Lambert-Dumont pour y construire une église et un presbytère. En 1807 son fils Eustache-Nicolas, voulant en récupérer une partie pour se construire un nouveau manoir en remplacement de celui situé en face du presbytère, poursuit la Fabrique en justice. Il obtient une partie inutilisée du terrain, située à l'Est de l'église et se fait construire en 1818 un manoir de pierre par le maçon Joseph Robillard. Lors des événements de 1837, c'est Charles-Louis Lambert-Dumont, fils d'Eustache-Nicolas, qui habite le manoir. Le soir du 14 décembre 1837, pendant la bataille, le manoir est incendié.

Après la bataille, le site reste inoccupé jusqu'en 1846 où Édouard-Martial Leprohon, beau-père du co-seigneur et notaire Joseph Lefebvre de Bellefeuille, fait construire une maison de pierre. À son décès, la maison passe aux mains de sa fille Caroline-Flavie-Anne, épouse de Joseph Lefebvre de Bellefeuille. Le site reprend alors sa fonction de manoir. Devenue veuve, Caroline-Flavie-Anne Leprohon donne la maison en 1901 à son fils Édouard Lefebvre de Bellefeuille. .

Le manoir reste la propriété de la famille de Bellefeuille jusqu'en 1954, où la Commission scolaire de Saint-Eustache l'exproprie pour y construire l'école Notre-Dame. Le député Paul Sauvé, alors Ministre de la jeunesse, refuse de s'opposer à la démolition du manoir, le traitant de «vieux tas de pierres»...

Références

  • Gauthier, Raymonde, Les manoirs du Québec, Montréal, Fides, 1976, pages 42-43.
  • Grignon, Claude-H. et André Giroux, Le manoir Globensky, Saint-Eustache, Ville de Saint-Eustache, 1989.
  • Grignon, Claude-H. et André Giroux, Le circuit historique du vieux Saint-Eustache, Saint-Eustache, Ville de Saint-Eustache, 1989, pages 31-32.
  • Grignon, Claude-H. et André Giroux, «Les manoirs de Bellefeuille», dans Le Courrier Deux-Montagnes, 15 janvier 1995, page 6.
  • Grignon, Claude-H., «On a brûlé les archives seigneuriales», dans La Concorde, 7 mai 2003, page 45.
  • Grignon, Claude-H., «Le manoir de Bellefeuille de la rue Saint-Louis», dans La Concorde, 9 novembre 2005, page 8.
  • Saucier, Pierre, «Le terrain et le manoir de Bellefeuille feraient un parc et un musée idéal pour les Deux-Montagnes», dans La Patrie, 19 août 1956, pages 65, 67 et 73.