Nom : 

Le moulin d'Augustin-Norbert Morin

Adresse : 

Chemin de la Rivière
Sainte-Adèle

Cadastre : 

Lot 7C, rang X, canton d'Abercrombie,
cadastre de la Paroisse de Sainte-Adèle

Cadastre du Québec : 

Lot 3 889 151, cadastre du Québec

Date de construction : 

Vers 1850

Date de destruction : 

Vers 1900


Historique de l'immeuble

Vers 1850, Augustin-Norbert Morin fait construire un moulin à scie puis un moulin à farine sur la rivière du Nord, près de l'actuel pont Lachaîne sur le chemin de la Rivière. En 1861, les moulins font partie de l'achat des établissements de Morin par son ami le docteur Lachaîne, de Sainte-Thérèse. Une des filles du docteur ayant épousé en 1869 le meunier qui opère les moulins, Jacques-Adolphe Marier, les héritiers du médecin lui vendent le moulin à farine en 1879.

Marier ne profite cependant pas très longtemps du moulin car il décède en 1885. Ce sont ses beaux-frères et belles-soeurs, héritiers du docteur Lachaîne, qui sont tuteurs des biens des enfants de Jacques-Adolphe Marier. Suite à une poursuite judiciaire d'un notaire de Sainte-Rose, Adélard-Édouard Léonard, le moulin est saisi et vendu à l'encan par le shérif du comté de Terrebonne.

Après quelques autres transactions, le moulin est acquis en 1900 par la North River Lumber et il sera démoli pour faire place à la digue du moulin à papier de la compagnie Rolland.

Références

  • Dubuc, Michèle et Jean-Nicolas Perrault, Les vraies belles histoires de Sainte-Adèle, Les Éditions Sainte-Adèle, 2005, pages 173-175.