Nom : 

Le moulin Laframboise-Cousineau

Adresse : 

9064, côte des Anges
Mirabel (Sainte-Scholastique)

Cadastre : 

Lots 173 et 270,
cadastre de la Paroisse de Ste-Scholastique

Cadastre du Québec : 

Lots 1847538 et 1847539, cadastre du Québec

Date de construction : 

Vers 1810 (moulin à scie)
Entre 1864 et 1868 (moulins à farine et à carde)


Historique de l'immeuble

Un moulin à scie a été construit à cet endroit vers 1810 par les Messieurs de Saint-Sulpice. En 1824, il a été loué à Michel Lauzon, un menuisier de Saint-Benoît. Lorsque les Sulpiciens concèdent le site à Rose Boisseau en 1857, le moulin à scie est en opération. Onze ans plus tard, madame Boisseau le revend à Pierre Valois et François-Xavier Brazeau, respectivement meunier et marchand de Sainte-Scholastique. Ce sont eux qui ajoutent un moulin à farine et un moulin à cadre entre 1864 et 1868. Après en avoir récupéré la propriété complète de son partenaire d'affaires, Valois vend les terrains et les moulins à Moïse Desvoyeaux dit Laframboise en 1872. Celui-ci puis son neveu Évariste opèrent les moulins jusqu'en 1917. En 1920, le site est acquis par la famille Cousineau qui continue à faire tourner le moulin à scie jusqu'en 1947 et le moulin à farine jusqu'en 1961. Les installations sont par la suite utilisées pour moudre des os afin de produire de la farine animale. Les terrains sont expropriés en 1969, comme le reste de la Paroisse.

Références

  • --, Sainte-Scholastique, 1990, Sherbrooke, Éditions Louis Bilodeau, 1990, pages 234-236.
  • Boileau, Gilles, Mirabel en histoires, Québec, Septentrion, 2009, page 63.
  • Lalande, Germain, «Belle-Rivière et ses moulins», dans Cahiers d'histoire de Deux-Montagnes, vol. 3, no 4, août 1980, pages 60-74.