Nom :

Parc Labelle
Site de la 1ère église

Adresse :
 

Place du Curé-Labelle
Saint-Jérôme

Cadastre (1874) :

Lots 217-218,
cadastre du Village de Saint-Jérôme

Cadastre (2003) :

Lot 2 140 838, cadastre du Québec

Date(s) de construction :   

1839 (église)

Date(s) de démolition :   

1902 (église)


Historique de l'immeuble

C'est en octobre 1836 que les frères Charles et Sévère Lambert-Dumont, seigneurs d'une partie de l'Augmentation de la seigneurie des Mille-Îles, concèdent un terrain au centre du nouveau village de Dumontville pour servir à l'édification d'une église. Plusieurs marchés de construction sont signés en 1837 avec des artisans de Sainte-Anne-des-Plaines et de L'Assonption, mais les événements tragiques de décembre 1837 compromettent le projet. Ce n'est qu'à l'été 1839 que la nouvelle église de pierre est construite. Elle était située au centre de l'actuel Parc Labelle, avec façade sur la rue Labelle.

Devenbue trop petite, cette église est remplacée par une nouvelle située plus à l'Est, de l'autre côté de la rue Saint-Georges. C'est cette nouvelle église qui est devenue la cathédrale du Diocèse de Saint-Jérôme et qui existe toujours. L'ancienne église est démolie en 1902. Son maître-autel a cependant été conservé et peut encore être admiré à la cathédrale.

Le terrain de l'ancienne église a été cédé à la Ville de Saint-Jérôme en 1903 par bail emphytéotique pour en faire un parc. La statue d'Antoine Labelle, curé de la vieille paroisse de 1867 à son décès en 1891, oeuvre du sculpteur Alfred Laliberté, fut ajoutée en 1924.

Références